Sixième rencontre du club de lecture du GRIPA

La prochaine rencontre du club de lecture du GRIPA se déroulera le 19 septembre prochain de 18h30 à 20h30!

Le club rassemble des gens de tous les horizons qui souhaitent réfléchir et explorer ensemble divers enjeux de société à l’aide d’ouvrages issus notamment de l’éducation, de la sociologie, de la philosophie et de la psychologie. Cette exploration se fait dans un contexte informel et convivial à partir de différents dispositifs dialogiques, lesquels permettent de s’exposer à une pluralité de points de vue. C’est donc pour partager leur passion pour la lecture et pratiquer un dialogue à la fois contemplatif et critique que les membres du groupe se réunissent; pour réfléchir ensemble à des questions souvent complexes et polarisantes dans un climat sécuritaire.

Informations pratiques:

– Les membres du club se rencontrent à toutes les six semaines, les lundis soirs de 18h30 à 20h30;

– Le choix des ouvrages se fait par les membres du club. Ceux qui sont retenus portent sur des enjeux de société contemporains et reposent sur des arguments originaux susceptibles d’alimenter le dialogue;

– Les rencontres nécessitent aucune préparation particulière, si ce n’est que de lire l’ouvrage à l’étude. Ce dernier constitue une porte au dialogue, un prétexte pour animer les échanges;

– Le club est ouvert à tous et toutes. Aucune formation ou expertise particulière n’est requise pour y prendre part. Il est possible de s’y joindre à tout moment. Pour ce faire, il suffit de remplir le formulaire suivant: https://forms.gle/L6YR9TpAJtszkE4w6

Le prochain dialogue portera sur le livre « En rupture avec l’état » de Thomas Laberge.

Résumé: Conservateurs d’un point de vue économique tout en étant progressistes sur certains enjeux sociaux, les libertariens veulent moins d’État et plus de liberté individuelle. Malgré ce point de convergence, le mouvement reste cependant foncièrement hétérogène. Au Québec, les libertariens vont même flirter avec le nationalisme malgré une tension évidente avec leur individualisme exacerbé.

Même s’ils sont loin d’être aux portes du pouvoir, les groupes pouvant être affiliés à cette idéologie se font régulièrement entendre sur des enjeux de société, dans les rues, en ligne et sur les ondes. Il serait risqué de les sous-estimer ; leurs voix et leurs idées pourraient bien influencer directement le discours politique et l’opinion publique au Québec, c’est-à-dire notre devenir collectif. La crise sanitaire récente a d’ailleurs donné un regain de vigueur aux idées libertariennes. Pour un tour complet de la question, il faut suivre le journaliste politique Thomas Laberge qui présente ici les fondements théoriques et philosophiques du libertarianisme, retraçant au passage l’histoire du mouvement.

Pour savoir comment s’incarne cette idéologie au Québec, l’auteur a aussi mené de longues entrevues avec quatre figures marquantes du libertarianisme à la sauce québécoise : Éric Duhaime, Maxime Bernier, Martin Masse et Vincent Geloso se sont ainsi livrés… en toute liberté.

Pour s’inscrire au club de lecture: https://forms.gle/L6YR9TpAJtszkE4w6

Cinquième séance du club de lecture du GRIPA

La prochaine rencontre du club de lecture du GRIPA se déroulera le 8 août prochain de 18h30 à 20h30!

Le club rassemble des gens de tous les horizons qui souhaitent réfléchir et explorer ensemble divers enjeux de société à l’aide d’ouvrages issus notamment de l’éducation, de la sociologie, de la philosophie et de la psychologie. Cette exploration se fait dans un contexte informel et convivial à partir de différents dispositifs dialogiques, lesquels permettent de s’exposer à une pluralité de points de vue. C’est donc pour partager leur passion pour la lecture et pratiquer un dialogue à la fois contemplatif et critique que les membres du groupe se réunissent; pour réfléchir ensemble à des questions souvent complexes et polarisantes dans un climat sécuritaire.

Informations pratiques:

– Les membres du club se rencontrent à toutes les six semaines, les lundis soirs de 18h30 à 20h30;

– Le choix des ouvrages se fait par les membres du club. Ceux qui sont retenus portent sur des enjeux de société contemporains et reposent sur des arguments originaux susceptibles d’alimenter le dialogue;

– Les rencontres nécessitent aucune préparation particulière, si ce n’est que de lire l’ouvrage à l’étude. Ce dernier constitue une porte au dialogue, un prétexte pour animer les échanges;

– Le club est ouvert à tous et toutes. Aucune formation ou expertise particulière n’est requise pour y prendre part. Il est possible de s’y joindre à tout moment. Pour ce faire, il suffit de remplir le formulaire suivant: https://forms.gle/L6YR9TpAJtszkE4w6

Le prochain dialogue portera sur le livre « La collision des récits » de Philippe DeGrosbois.

Résumé:

C’est devenu un lieu commun: les fake news ont envahi internet, et c’est la faute aux médias sociaux. Mais est-ce vraiment le cas? Comment expliquer cette vague de désinformation? Sommes-nous réellement entrés dans l’ère dite de la «post-vérité»? Pour Philippe de Grosbois, il s’agit d’abord et avant tout d’une crise de confiance envers le journalisme «positiviste», qui prétend être fondé sur des faits empiriques et une éthique de la neutralité. Si les fausses nouvelles prolifèrent, ce n’est pas simplement parce qu’un public passif et crédule se fait berner par des «faits alternatifs», mais parce que les récits des médias traditionnels sonnent de plus en plus faux à nos oreilles.

Parallèlement à la montée du néolibéralisme, un nouveau «régime de vérité» a émergé à la fin du siècle dernier: non plus celui des faits tangibles et soi-disant «objectifs», comme dans le journalisme positiviste, mais celui de la vérité ressentie. Le succès des radios d’opinion, la multiplication des chroniqueurs démagogues ou l’élection de Donald Trump en témoignent, ce sont principalement les forces de droite et d’extrême droite qui ont accaparé ce régime de vérité. Pandémie aidant, les théories complotistes ont gagné du terrain, brouillant encore davantage les frontières entre le réel et le virtuel, le vrai et le faux. C’est la collision des récits.

Pour regagner la confiance du public, les journalistes auraient intérêt à opérer un virage dans leur rapport à la vérité et au pouvoir. Accepteront-ils de reconnaître les biais inhérents à leur métier? Sauront-ils renouer avec les citoyen.ne.s dans un esprit de démocratisation de la société? Malgré les critiques qu’il leur adresse, c’est l’espoir que porte Philippe de Grosbois avec cet essai qui déjoue tous les clichés sur le quatrième pouvoir.

Pour s’inscrire au club de lecture: https://forms.gle/L6YR9TpAJtszkE4w6

Quatrième séance du club de lecture du GRIPA

La prochaine rencontre du club de lecture du GRIPA se déroulera le 27 juin prochain de 18h30 à 20h30!


Le club rassemble des gens de tous les horizons qui souhaitent réfléchir et explorer ensemble divers enjeux de société à l’aide d’ouvrages issus notamment de l’éducation, de la sociologie, de la philosophie et de la psychologie. Cette exploration se fait dans un contexte informel et convivial à partir de différents dispositifs dialogiques, lesquels permettent de s’exposer à une pluralité de points de vue. C’est donc pour partager leur passion pour la lecture et pratiquer un dialogue à la fois contemplatif et critique que les membres du groupe se réunissent; pour réfléchir ensemble à des questions souvent complexes et polarisantes dans un climat sécuritaire.


Informations pratiques:

– Les membres du club se rencontrent à toutes les six semaines, les lundis soirs de 18h30 à 20h30;

– Pour le moment, les séances se déroulent en ligne;

– Le choix des ouvrages se fait par les membres du club. Ceux qui sont retenus portent sur des enjeux de société contemporains et reposent sur des arguments originaux susceptibles d’alimenter le dialogue;

– Les rencontres nécessitent aucune préparation particulière, si ce n’est que de lire l’ouvrage à l’étude. Ce dernier constitue une porte au dialogue, un prétexte pour animer les échanges;

– Le club est ouvert à tous et toutes. Aucune formation ou expertise particulière n’est requise pour y prendre part. Il est possible de s’y joindre à tout moment. Pour ce faire, il suffit de remplir le formulaire suivant: https://forms.gle/L6YR9TpAJtszkE4w6

Le prochain dialogue portera sur le livre « Réinventer l’amour » de Mona Chollet.

Résumé: Nombre de femmes et d’hommes qui cherchent l’épanouissement amoureux ensemble se retrouvent très démunis face au troisième protagoniste qui s’invite dans leur salon ou dans leur lit : le patriarcat. Sur une question qui hante les féministes depuis des décennies et qui revient aujourd’hui au premier plan de leurs préoccupations, celle de l’amour hétérosexuel, ce livre propose une série d’éclairages. Au cœur de nos comédies romantiques, de nos représentations du couple idéal, est souvent encodée une forme d’infériorité féminine, suggérant que les femmes devraient choisir entre la pleine expression d’elles-mêmes et le bonheur amoureux. Le conditionnement social, qui persuade les hommes que tout leur est dû, tout en valorisant chez les femmes l’abnégation et le dévouement, et en minant leur confiance en elles, produit des déséquilibres de pouvoir qui peuvent culminer en violences physiques et psychologiques. Même l’attitude que chacun est poussé à adopter à l’égard de l’amour, les femmes apprenant à le (sur ?) valoriser et les hommes à lui refuser une place centrale dans leur vie, prépare des relations qui ne peuvent qu’être malheureuses. Sur le plan sexuel, enfin, les fantasmes masculins continuent de saturer l’espace du désir : comment les femmes peuvent-elles retrouver un regard et une voix ?

Pour s’inscrire au club de lecture: https://forms.gle/L6YR9TpAJtszkE4w6

Troisième séance du club de lecture du GRIPA

La prochaine rencontre du club de lecture du GRIPA se déroulera le 23 mai prochain de 18h30 à 20h30!

Le club rassemble des gens de tous les horizons qui souhaitent réfléchir et explorer ensemble divers enjeux de société à l’aide d’ouvrages issus notamment de l’éducation, de la sociologie, de la philosophie et de la psychologie. Cette exploration se fait dans un contexte informel et convivial à partir de différents dispositifs dialogiques, lesquels permettent de s’exposer à une pluralité de points de vue. C’est donc pour partager leur passion pour la lecture et pratiquer un dialogue à la fois contemplatif et critique que les membres du groupe se réunissent; pour réfléchir ensemble à des questions souvent complexes et polarisantes dans un climat sécuritaire.

Informations pratiques:

– Les membres du club se rencontrent à toutes les six semaines, les lundis soirs de 18h30 à 20h30;

– Pour le moment, les séances se déroulent en ligne; – Le choix des ouvrages se fait par les membres du club. Ceux qui sont retenus portent sur des enjeux de société contemporains et reposent sur des arguments originaux susceptibles d’alimenter le dialogue;

– Les rencontres nécessitent aucune préparation particulière, si ce n’est que de lire l’ouvrage à l’étude. Ce dernier constitue une porte au dialogue, un prétexte pour animer les échanges;

– Le club est ouvert à tous et toutes. Aucune formation ou expertise particulière n’est requise pour y prendre part. Il est possible de s’y joindre à tout moment. Pour ce faire, il suffit de remplir le formulaire suivant: https://forms.gle/L6YR9TpAJtszkE4w6

Le prochain dialogue portera sur le livre « Eco Dharma, Buddhist Teachings for the Ecological Crisis » de David R. Loy.

Résumé:This landmark work is simultaneously a manifesto, a blueprint, a call to action, and a deep comfort for troubling times. David R. Loy masterfully lays out the principles and perspectives of Ecodharma—a Buddhist response to our ecological predicament, introducing a new term for a new development of the Buddhist tradition. This book emphasizes the three aspects of Ecodharma:practicing in the natural world, exploring the ecological implications of Buddhist teachings, and embodying that understanding in the eco-activism that is needed today.Within these pages, you’ll discover the powerful ways Buddhism can inspire us to heal the world we share. Offering a compelling framework and practical spiritual resources, Loy outlines the Ecosattva Path, a path of liberation and salvation for all beings and the world itself.

Pour s’inscrire au club de lecture: https://forms.gle/L6YR9TpAJtszkE4w6

Deuxième séance du club de lecture du GRIPA

La prochaine rencontre du club de lecture du GRIPA se déroulera le 4 avril prochain de 18h30 à 20h30! Le club rassemble des gens de tous les horizons qui souhaitent réfléchir et explorer ensemble divers enjeux de société à l’aide d’ouvrages issus notamment de l’éducation, de la sociologie, de la philosophie et de la psychologie. Cette exploration se fait dans un contexte informel et convivial à partir de différents dispositifs dialogiques, lesquels permettent de s’exposer à une pluralité de points de vue. C’est donc pour partager leur passion pour la lecture et pratiquer un dialogue à la fois contemplatif et critique que les membres du groupe se réunissent; pour réfléchir ensemble à des questions souvent complexes et polarisantes dans un climat sécuritaire.Informations pratiques: – Les membres du club se rencontrent à toutes les six semaines, les lundis soirs de 18h30 à 20h30; – Pour le moment, les séances se déroulent en ligne; – Le choix des ouvrages se fait par les membres du club. Ceux qui sont retenus portent sur des enjeux de société contemporains et reposent sur des arguments originaux susceptibles d’alimenter le dialogue; – Les rencontres nécessitent aucune préparation particulière, si ce n’est que de lire l’ouvrage à l’étude. Ce dernier constitue une porte au dialogue, un prétexte pour animer les échanges; – Le club est ouvert à tous et toutes. Aucune formation ou expertise particulière n’est requise pour y prendre part. Il est possible de s’y joindre à tout moment. Pour ce faire, il suffit de remplir le formulaire suivant: https://forms.gle/L6YR9TpAJtszkE4w6

Le prochain dialogue portera sur le livre La pensée blanche de Lilian Thuram.

Résumé:

Qu’est-ce qu’être blanc ? Plus qu’une couleur de peau, n’est-ce pas plutôt une pensée ? Qui sont ceux qui l’ont inventée, et pourquoi ? Ce livre raconte l’histoire de la pensée blanche, son origine et son fonctionnement, la manière dont elle divise, comment elle s’est répandue à travers le monde au point d’être aujourd’hui universelle, jusqu’à infuser l’air que l’on respire. Depuis des siècles, la pensée blanche est une norme, la fossilisation de hiérarchies, de schémas de domination, d’habitudes qui nous sont imposées. Elle signifie aux Blancs et aux non-Blancs ce qu’ils doivent être, quelle est leur place. Comme la longue emprise des hommes sur les femmes, elle est profondément ancrée dans nos mentalités et agit au quotidien. Seule sa remise en question permettra d’avancer pour passer à autre chose. Il ne s’agit pas de culpabiliser ni d’accuser, mais de comprendre les mécanismes à l’œuvre, d’en prendre conscience pour construire de nouvelles solidarités. Le temps n’est-il pas venu d’élargir nos points de vue pour nous considérer tous enfin comme des êtres humains ? http://memoiredencrier.com/la-pensee-blanche/

Pour s’inscrire au club de lecture: https://forms.gle/L6YR9TpAJtszkE4w6

Première séance du club de lecture du GRIPA

Cette année, le GRIPA se lance dans une nouvelle aventure et crée un club de lecture inédit. Ce denier vise à rassembler des gens de tous les horizons qui souhaitent réfléchir et explorer ensemble divers enjeux de société à l’aide d’ouvrages issus notamment de l’éducation, de la sociologie, de la philosophie et de la psychologie. Cette exploration se fait dans un contexte informel et convivial à partir de différents dispositifs dialogiques, lesquels permettent de s’exposer à une pluralité de points de vue. C’est donc pour partager leur passion pour la lecture et pratiquer un dialogue à la fois contemplatif et critique que les membres du groupe se réunissent; pour réfléchir ensemble à des questions souvent complexes et polarisantes dans un climat sécuritaire.

Informations pratiques:

Les membres du club se rencontrent à toutes les six semaines, les lundis soirs de 18h30 à 20h30;

Pour le moment, les séances se déroulent en ligne;

Le choix des ouvrages se fait par les membres du club. Ceux qui sont retenus portent sur des enjeux de société contemporains et reposent sur des arguments originaux susceptibles d’alimenter le dialogue;

Les rencontres nécessitent aucune préparation particulière, si ce n’est que de lire l’ouvrage à l’étude. Ce dernier constitue une porte au dialogue, un prétexte pour animer les échanges;

Le club est ouvert à tous et toutes. Aucune formation ou expertise particulière n’est requise pour y prendre part. Il est possible de s’y joindre à tout moment. Pour ce faire, il suffit de remplir le formulaire suivant: https://forms.gle/L6YR9TpAJtszkE4w6

La toute première séance du club se déroulera le 21 février prochain, de 18h30 à 20h30. Le dialogue portera sur le livre Apocalypse cognitive de Gérald Bronner.

Résumé: La situation est inédite. Jamais, dans l’histoire de l’humanité, nous n’avons disposé d’autant d’informations et jamais nous n’avons eu autant de temps libre pour y puiser loisir et connaissance du monde. Nos prédécesseurs en avaient rêvé : la science et la technologie libéreraient l’humanité. Mais ce rêve risque désormais de tourner au cauchemar. Le déferlement d’informations a entraîné une concurrence généralisée de toutes les idées, une dérégulation du « marché cognitif » qui a une fâcheuse conséquence : capter, souvent pour le pire, le précieux trésor de notre attention. Nos esprits subissent l’envoûtement des écrans et s’abandonnent aux mille visages de la déraison. Victime d’un pillage en règle, notre esprit est au cœur d’un enjeu dont dépend notre avenir. Ce contexte inquiétant dévoile certaines des aspirations profondes de l’humanité. L’heure de la confrontation avec notre propre nature aurait-elle sonné ? De la façon dont nous réagirons dépendront les possibilités d’échapper à ce qu’il faut bien appeler une menace civilisationnelle. C’est le récit de cet enjeu historique que propose le nouveau livre événement de Gérald Bronner.https://www.puf.com/content/Apocalypse_cognitive

Pour s’inscrire au club de lecture: https://forms.gle/L6YR9TpAJtszkE4w6

Formation sur le dialogue de groupe selon la méthode de David Bohm

À ceux et celles qui souhaitent se familiariser avec le dialogue de groupe selon la méthode de David Bohm, sachez qu’une formation en ligne sera offerte en français les 30 et 31 octobre prochain par madame Marie-Ève Marchand. Celle-ci détient un doctorat en éducation des adultes et a été professeure associée au Département de management de l’Université Laval. Elle est membre du Academy of Professional Dialogue.

La certification Korsa offerte en novembre 2019 à l’UQAM

Inspirés de l’approche d’acceptation et d’engagement, les ateliers KORSA visent à promouvoir le mieux-être et la réussite scolaire des étudiants universitaires. Les études menées à ce jour montrent que ces ateliers permettent d’accroître le bien-être et l’engagement scolaire des étudiants, en plus de réduire leur niveau de stress, d’anxiété et d’épuisement. Au Québec, les ateliers KORSA sont présentement offerts dans une vingtaine d’établissements scolaires par plus de 80 formateurs certifiés.

Tout au long de cette formation expérientielle, vous aurez la chance de vous familiariser avec les six leviers d’intervention de l’approche d’acceptation et d’engagement et la manière dont ces leviers sont mis en application dans les ateliers KORSA. Vous pourrez aussi apprendre comment guider chacun des exercices contenus dans les ateliers KORSA et diriger efficacement les échanges qui s’en suivent.

PRÉREQUIS:

1) Détenir un diplôme universitaire en relation d’aide;
2) Travailler dans un cégep ou une université;
3) Offrir sur une base régulière des services d’aide aux étudiants.

FORMATEURS:

Brent Beresford, doctorant en psychologie à l’UQAM
Andréanne Laframboise,psychologue

Coûts : 450$ +txs (le prix inclut les pauses cafés).

Pour vous inscrire: https://sites.grenadine.uqam.ca/sites/gripa/fr/certification-korsa-2019

Les ateliers Oreka de retour en septembre 2019 à l’UQAM

Les ateliers Oreka sont de retour à l’automne! Les ateliers sont destinés aux individus qui ont l’impression de se trouver dans une impasse, que ce soit face à leur recherche d’emploi, à l’égard de l’emploi ou vis-à-vis de leurs études. Le but de ces ateliers est de vous aider à développer un rapport différent à la situation difficile que vous vivez et à construire un projet professionnel unique, stimulant et mobilisant. Pour en connaître davantage sur ces ateliers ou pour vous y inscrire: https://oreka.uqam.ca/